image-bandeau-article-chabloz-plagio-tete-plate

Pourquoi bébé a la tête plate ?

Le syndrome de la tête plate apparaît lorsque la tête du bébé reste en appui sur une surface plate pendant une longue durée sans bouger ou suite à une position répétée . Le crâne d’un nourrisson est très malléable, pour pouvoir se déformer lors de l’accouchement. Donc lorsque le bébé reste allongé sur une surface plate sans bouger, sa tête épouse la forme la forme en question.

Les principaux facteurs de risque sont le manque de mobilité, souvent lié à l’utilisation de sièges-coques, ou la présence de tensions musculaires (torticolis, syndrome de Kiss…). De plus, on suppose que le syndrome de la tête plate pourrait être lié à des freins restrictifs (langue, lèvres, ou joues), sans que des études scientifiques aient pu faire la lumière sur cette question à l’heure actuelle.

Une déformation positionnelle peut aussi apparaître si le bébé a une position préférentielle. Par exemple, certains bébés qui font des reflux gastro-oesophagien (RGO) ont tendance à toujours tourner la tête du même côté pour régurgiter. Cela peut entraîner l’apparition d’une tête plate. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre rubrique “Les causes de la plagiocéphalie”.

Quand apparaît la tête plate ?

L’aplatissement de la tête peut apparaître avant ou après la naissance. Parfois, dans l’utérus, le crâne du bébé est coincé contre l’os du bassin maternel. Cela peut engendrer un aplatissement.

Après la naissance, la tête peut se déformer jusqu’à ce que les os du crâne soient complètement soudés, soit vers les 1 an du bébé. Cependant, la majorité des déformations apparaissent avant l’âge de 4 mois.

Comment reconnaître la tête plate chez le bébé ?

Pour reconnaître un syndrome de la tête plate chez un bébé, il faut regarder la tête du bébé par au-dessus, de préférence lorsqu’il a les cheveux mouillés. Une tête normale est parfaitement ronde vue du dessus, tandis que chez les bébés avec une tête déformée, on observe un plat à l’arrière du crâne qu’il soit postérieur et/ou oblique.

Dans les cas de déformations plus sévères, on observe une avancée frontale, et une asymétrie des oreilles. Une asymétrie faciale est notable dans les cas les plus sévères. Dans le cas des brachycéphalies, on peut également observer la tête vue de profil. Pour les brachycéphalies sévères, on observe une verticalisation de la voûte crânienne, c’est à dire que l’arrière de la tête est plus haut que l’avant.

Comment éviter le syndrome de la tête plate ?

Pour éviter que bébé ait la tête plate, il faut d’abord vérifier qu’aucune tension musculaire ne l’empêche de tourner correctement la tête des deux côtés. Ce bilan moteur peut être réalisé par un pédiatre, un kinésithérapeute, un ostéopathe ou un chiropracteur. Si bébé a un torticolis musculaire, un frein buccal restrictif ou un syndrome postural (syndrome de Kiss) alors il faut traiter ce problème pour prévenir l’apparition de la tête plate.

De façon générale, pour éviter que bébé ait la tête plate, il faut varier les positions : sur le dos pour dormir, sur le ventre pour jouer.
Il faut éviter tous les objets qui restreignent la mobilité du nourrisson : les sièges-coques, les cosys, les matelas trop mous dans lesquels bébé s’enfonce et ne peut pas se retourner… Il faut également éviter les objets qui fixent l’attention du nourrisson : les écrans, les arches de jeux, les mobiles… L’objectif c’est que le bébé tourne sa tête et bouge le plus possible !

Comment soigner la tête plate ?

Une fois que la tête plate est installée, on peut la soigner en pratiquant le repositionnement intensif, qui consiste à inciter bébé à tourner la tête du côté opposé au plat. Pour cela, il est recommandé d’attirer son attention sur le côté avec des stimulations visuelles, sonores ou tactiles.

Si bébé a un retard de développement moteur ou des tensions musculaires telles qu’un torticolis ou un syndrome de Kiss, alors il faut faire traiter ces causes par un kinésithérapeute ou un ostéopathe pédiatrique.
Si la tête plate persiste malgré le repositionnement et les exercices de kiné, alors on peut envisager de poser un casque. Ce casque permet de réorienter la croissance de la tête, afin que les zones plates rattrappent leur retard de croissance par rapport aux zones saillantes.

Tête plate faut-il voir un kiné ou un Ostéo ?

Oui il est très fortement recommandé de consulter un kinésithérapeute pédiatrique ou un ostéopathe pédiatrique pour soigner un syndrome de la tête plate. Ces professionnels de la santé pourront débloquer les tensions musculaires qui sont les causes de la tête plate, et ils pourront vous donner des exercices à faire à la maison pour soigner la tête plate.

Bébé a la tête plate, que faire ?

Si un aplatissement de la tête de votre enfant est constaté, par vous même ou par un pédiatre, il est important de demander sans attendre un diagnostic plus complet auprès d’un médecin, médecin généraliste, pédiatre, kinésithérapeute ou ostéopathe. Si une plagiocéphalie ou une brachycéphalie est avérée, un traitement en kinésithérapie sera proposé en première intention. Dans un second temps, après échec des autres solutions de traitement et sans amélioration, un traitement par le casque pourra être proposé à votre enfant. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la rubrique Le diagnostic de notre site.

Est-ce que la tête plate se remet ?

Cela dépend de l’âge du bébé. Plus le bébé est jeune, meilleures seront les chances de correction.
Lorsque le bébé est très jeune, on peut corriger un syndrome de la tête plate avec des techniques manuelles telles que la kinésithérapie et l’ostéopathie. Ces techniques manuelles sont efficaces jusqu’à environ 6 mois de la vie du bébé, en fonction du degrés de fermeture des fontanelles.

Si le bébé est un peu plus âgé, le médecin préconisera un traitement par casque pour corriger la tête plate. Ce casque permet de réorienter la croissance de la tête, afin que les zones plates rattrappent leur retard de croissance par rapport aux zones saillantes. Les casques sont efficaces jusqu’à l’âge de 1 an. Après 1 an, les fontanelles se ferment et les os du crâne se soudent, il devient donc très difficile de corriger la déformation crânienne.

Bébé a la tête plate : quand faut-il s’inquiéter ?

Le syndrome de la tête plate doit être pris en charge le plus tôt possible afin d’avoir le plus de chance possible de corriger la déformation. N’hésitez pas à demander conseils à un professionnel de santé dès lors qu’il y a un aplatissement postérieur du crâne
Pour connaître le degré de sévérité d’une déformation crânienne, on peut demander au pédiatre, kiné ou ostéo de la mesurer avec un craniomètre. Cependant, la plupart des professionnels de la santé ne sont pas formés à la prise de mesures crâniennes et n’ont pas de craniomètre. Il est assez difficile de trouver un professionnel spécialisé en déformations crâniennes.
Sinon, on peut prendre rendez-vous dans un centre orthopédique spécialisé. La plupart des centres orthopédiques prennent des mesures avec un scanner 3D adapté aux nourrissons, ce qui permet d’être plus précis que des mesures manuelles.

Tête plate : quelles sont les conséquences ?

D’après la HAS, le problème est principalement esthétique mais “les troubles de l’articulé dentaire avec latéromandibulie, les troubles posturaux (risque de rétraction musculaire)
peuvent être retrouvés dans les formes sévères de plagiocéphalie fronto-occipitale. Dans les formes plus prononcées et en l’absence d’une prise en charge adaptée et précoce, les retentissements morphologiques ou esthétiques peuvent persister.”

Ainsi, le syndrome de la tête plate du nourrisson peut engendrer à l’âge adulte des problèmes dentaires, une déformation de la mâchoire et des problèmes posturaux liés à une asymétrie musculaire. A noter que ces conséquences plus sévères, présentes pour certains cas de plagiocéphalie, ne se retrouvent pas avec la brachycéphalie, au regard des études actuelles.

Les coussins anti tête plate sont-ils dangereux ?

Oui, d’après la HAS, les coussins anti-tête plate sont dangereux car ils augmentent le risque de mort subite du nourrisson. De plus, ils sont totalement inefficaces ! En effet, le principal facteur d’apparition de la tête plate est le manque de mobilité du nourrisson. Or, les coussins anti-tête plate bloquent le bébé sur le dos et l’empêchent de bouger. L’utilisation des coussins anti-tête plate est donc à proscrire.

La tête plate est-elle héréditaire ?

Il n’y a aucun article scientifique qui permet de dire que le syndrome de la tête plate est héréditaire.

Tête plate a 3 mois, est-il trop tard ?

Rassurez – vous, à 3 mois il n’est pas trop tard! Cela vous permet d’appréhender le mieux possible le processus de prise en charge afin de corriger la déformation positionnelle de votre bébé”.

Tête plate et plagiocéphalie, quelle différence ?

Tête plate et plagiocéphalie sont deux termes couramment utilisés pour désigner les déformations positionnelles du nourrisson. A savoir que la tête plate du nourrisson, sur le plan médical, peut correspondre soit à une plagiocéphalie, soit à une brachycéphalie.

Y a-t-il un lien entre tête plate et autisme ?

Non

Tête plate : une opération est-elle possible à l’âge adulte ?

Oui, à l’âge adulte il est possible de corriger la tête plate avec de la chirurgie esthétique. Attention, ces interventions sont rares et non sans risque (invasives).

Tête plate de bébé faut-il dormir sur le ventre ?

Non, il ne faut pas faire dormir le bébé sur le ventre. Même si le bébé a la tête plate, il faut continuer de le faire dormir sur le dos pour prévenir la mort subite du nourrisson. Par contre, on peut le mettre sur le ventre lorsqu’il est réveillé et sous la surveillance d’un adulte.

Tête plate de bébé faut-il dormir sur le côté ?

Non, la HAS déconseille le conchage sur le côté, car il y a un risque de basculement sur le ventre, qui pourrait entraîner la mort subite du nourrisson.