Pour tout savoir sur la plagiocéphalie, c’est ici !

image-categorie-les-deformations-positionnelles

Les déformations positionnelles

Une déformation positionnelle correspond à une déformation crânienne du nourrisson qui résulte de pressions exercées de manière prolongée ou répétée sur le crâne encore mal ossifié et fragile du nourrisson.

Suivez le guide !
image-categorie-quest-ce-que-la-plagiocephalie

Qu’est-ce que la plagiocéphalie ?

La plagiocéphalie (du grec “plagios” qui signifie oblique, et “kephalê” qui signifie tête) est une déformation du crâne qui se manifeste chez le nourrisson. Caractérisée par un aplatissement unilatéral…

Suivez le guide !
image-plagiocephalie-idee-recus

Les causes de la plagiocéphalie

La plagiocéphalie est une déformation caractérisée par un aplatissement unilatéral de l’arrière de la tête, qui peut s’accompagner d’une asymétrie d’une partie du visage, incluant le front, l’oreille et l’œil…

Suivez le guide !
image-categorie-le-diagnostic-de-la-plagiocephalie

Le diagnostic de la plagiocéphalie

Les symptômes d’une déformation positionnelle de type plagiocéphalie ou brachycéphalie sont généralement découverts par les parents eux-mêmes, ou par le pédiatre…

Suivez le guide !
image-plagiocephalie-quelle-prevention

Plagiocéphalie, quelles conséquences ?

Les déformations positionnelles sont plus fréquentes qu’on ne le pense puisqu’elles touchent environ 20% des bébés à l’âge de 4 mois. Les déformations les plus légères se résorbent…

Suivez le guide !
image-categorie-plagiocephalie-quelle-prevention

Plagiocéphalie, quelle prévention ?

Lancé aux États-Unis en 1992 puis en France en 1996, le couchage des nouveau-nés sur le dos a permis de réduire considérablement le nombre de décès liés à la mort inattendue du nourrisson…

Suivez le guide !
image-categorie-plagiocephalie-quand-consulter

Plagiocéphalie, quand consulter ?

Dès 4 à 8 semaines de la vie de l’enfant, les déformations peuvent être constatées à l’œil nu. En cas de doute, il est recommandé de conduire son enfant chez un professionnel de santé…

Suivez le guide !
image-categorie-plagiocephalie-idees-recues

Plagiocéphalie : idées reçues

Malheureusement, les conséquences de la plagiocéphalie ne sont pas qu’esthétiques. Même si tous les enfants ne rencontrent pas ces problèmes, certains parents et professionnels constatent…

Suivez le guide !

Informations complémentaires

Plagiocéphalie, plagiocéphalie positionnelle, tête plate, syndrome de la tête plate.

Du grec “plagios” (oblique) et “képhalé” (tête), la plagiocéphalie peut être définie comme une déformation de la tête du nourrisson, caractérisée par un aplatissement visible sur le côté et/ou à l’arrière de la tête. On parle également de brachycéphalie lorsque l’aplatissement concerne spécifiquement l’arrière de la tête. Ces difformités sont en augmentation depuis les années 90, notamment depuis la généralisation du couchage sur le dos pour prévenir la mort subite du nourrisson.

La déformation peut résulter d’une difficulté du nourrisson à tourner la tête, ou tout simplement d’une position couchée sur le dos prolongée. Quelle que soit la cause de cette plagiocéphalie positionnelle, les parents ont raison de prendre cette pathologie au sérieux.

Il est important de comprendre le fonctionnement de cette pathologie, ses causes, et les conséquences qu’elle peut entraîner sur le développement de l’enfant, voire tout au long de sa vie jusqu’à l’âge adulte.

Sur ce site, nous vous présentons les résultats de recherches médicales et scientifiques avancées ainsi que des informations concrètes et factuelles, afin de vous aider à vous faire votre propre opinion et à prendre les décisions qui s’imposent concernant la santé de votre enfant.

Nous vous donnons des conseils pour repérer les premiers signes de cette pathologie, de façon à pouvoir prodiguer au nourrisson les soins qui lui sont nécessaires le plus tôt possible. Nous vous orientons donc sur le moment le plus opportun de la vie de bébé pour consulter un professionnel de santé, et sur les signes à surveiller en continu.

Parce qu’il est plus efficient de prévenir un mal plutôt que de le guérir, nous vous donnons également des conseils utiles et pratiques pour réduire les probabilités d’occurrence ou d’aggravation de la pathologie.

Parce que la désinformation est le plus grand mal que l’on puisse faire à un syndrome récent et mal diagnostiqué tel que la plagiocéphalie, nous avons mis en place une section sur les idées reçues. Nous y traitons les préjugés sur la plagiocéphalie de façon à dépolluer les échanges entre les parents et les professionnels de santé.